Ma méthode pour endormir seule Lena

Pour Lena, nous avions fait, dès sa naissance, le choix du cododo. Par convictions personnelles, je souhaitais absolument dormir proche de mon bébé les premières semaines voir premiers mois et allaiter à la demande. Je suis également convaincue que les bébés ont besoin de proximité, de maternage… Très vite elle s’endormait au sein et en avait besoin pour se rendormir, en plus des tétées nocturnes. Il était donc plus simple pour moi de la prendre avec moi, dans le lit. Elle dormait sur moi, en tétant et tout le monde pouvait se reposer. Le problème c’est qu’à partir de ses 2mois, elle ne faisait aucune sieste seule, elle avait besoin de l’allaitement, du portage, des bras. Comme j’avais également ma grande de 2ans (pas si grande finalement!!!) qui me demandait énormément d’attention et de soins, je n’arrivais pas à suffisamment me reposer, assurer un sommeil de qualité à Lena qui avait besoin d’être portée en écharpe mais en mouvement (vous imaginez devoir marcher 2heures le matin, 2h à midi et 2heures en fin de journée pour pouvoir faire faire la sieste à votre bébé ou alors devoir être dans le lit avec pendant que votre autre enfant de 2 ans attend sagement que cela soit terminé? impossible…) Nous avons tenus ainsi jusqu’à ses 4mois et demi/5mois et nous avons décidé de la passer progressivement dans sa chambre et de l’accompagner afin qu’elle puisse dormir seule. Je vous livre ici ma méthode.

Point n°1: faire le point sur ses envies. Je ne vais pas vous le cacher, ça a été dur pour moi de faire le « deuil » du cododo avec Lena. J’avais l’impression d’en avoir encore besoin mais je n’arrivais pas à le mettre en place de manière satisfaisante me permettant moi de me reposer suffisamment et de pouvoir m’occuper de ma grande. On ne peut pas faire les choses à moitié malheureusement. On ne peut pas se dire on va faire cododo la nuit ou sur certaines siestes et sur d’autres elle dormira seule. Donc j’ai d’abord fait un travail sur moi, je n’ai pas brusqué les choses, j’ai réfléchi, j’ai essayé de prendre du recul; Cette première phase est importante car si vous vous n’êtes pas convaincue que votre bébé peut dormir seul, lui ne le sera pas plus que vous! vous devez être sure de vous et de ce que vous voulez pour vous, votre enfant, votre famille. Faites ce qui vous correspond et pas ce que la voisine ou tante Gertrude vous dit de faire. Si vous voulez faire du cododo faites le, si vous ne voulait pas en faire ne le faites pas, si vous avez besoin d’encore un peu de temps, laissez le vous. Posez vous ces questions avant de commencer.

Point n°2: l’importance de la routine: un moment d’une quinzaine de minutes avant le coucher, que vous reproduirez de la même manière avec les mêmes gestes, les mêmes paroles pour rassurer bébé et l’habituer au moment du coucher. À organiser avec un moment de soins (bain, change, débarbouillage selon vos habitudes), un moment calme (lecture, massage, jeu calmes selon vos préférences), un moment câlin.

Point n°3: Investir un doudou comme objet transitionnel. Mila n’en a jamais voulu et n’en a jamais eu besoin car c’était moi son doudou pendant un an! Pour Lena j’ai accepté de laisser la place à doudou biche 😊

Ensuite toute dépend d’où vous partez, nous, comme je l’ai expliqué plus haut, on part d’une situation de cododo extrême collées collées donc voici comment j’ai procédé:

(Je parle ici d’endormissement au sein car j’allaite mes filles mais selon votre situation cela peut être le bercement, la tétine, les bras etc… que vous souhaitez supprimer, il faudra donc adapter la méthode en fonction).

Etape 1: ne plus m’endormir avec Lena sur moi ou dans mon lit. L’endormir encore au sein mais la poser dans son lit cododo collé au mien une fois endormie. (ça a été dur car j’étais fatiguée et je m’endormais vite… mais j’ai lutté lutté lutté 😂)Progressivement, la poser plus tôt, puis la poser à somnolence, puis la poser réveillée. À chaque pleur, je la reprends et je recommence. (je faisais cela également pour les siestes mais c’était en général plus rapide, en respectant les signes de fatigue (voir article) elle s’endormait direct).

Etape 2: une fois que des progrès ont été acquis avec le lit cododo (siestes seule dedans, parties de nuit sereines…) Je faisais la même chose qu’à l’étape 1 mais dans son lit, dans sa chambre. Endormissement au sein, puis la poser de plus en plus tôt, à somnolence puis totalement réveillée. À chaque pleur, je la reprends et je recommence.

Etape 3: Aller vers un endormissement sans allaitement: je lui donne systématiquement la tétée au moins 15/20minutes avant le dodo dans une autre pièce, à la lumière, afin de dissocier progressivement allaitement et endormissement. Je la pose dans son lit, je reste à côté d’elle, je cherche une technique qui puisse l’apaiser (chanter, parler, faire un son grave comme le moine bouddhiste, mettre une main sur elle ou lui tenir la main… cherchez et tâtonner jusqu’à trouver ce qui convient à votre enfant. Parfois vous voir peut l’énerver essayez alors de sortir et de parler ou chanter à travers la porte) si elle s’apaise je reste jusqu’à ce qu’elle s’endorme dans son lit. Si elle angoisse trop, je la prends, je la rassure, je recommence. Si au bout de 4/5fois elle angoisse toujours, je rendors au sein. Au bout de quelques jours (plus ou moins longs) elle n’en aura plus besoin…

Etape 4: Une fois qu’elle n’angoisse plus, ne pleure plus pour s’endormir en ma présence, je la pose dans son lit, je reste dans la chambre mais plus loin, j’attends de voir ce qui se passe, je ne dit plus rien. Si pleurs : je parle/chante/fais ce qu’il faut pour l’apaiser mais à distance. Si ça ne marche pas je la reprends, je la rassure et je recommence. Au bout de quelques jours, elle s’endort seule, sans ma voix mais avec ma présence plus lointaine dans la chambre.

Etape 5: Je la pose dans son lit, je sors et j’attends de voir ce qui se passe. Si elle pleure les premières fois je n’attends pas et j’y retourne directement. Je la rassure sans contact et je ressors. Je fais ça plusieurs fois. Si ça ne fonctionne pas je la reprends je la câline, la berce et je la repose. Mais elle s’endort seule, dans son lit. Si vraiment le niveau d’émotion est trop grand, je la remets au sein et je la repose. Souvent ça suffit à ce qu’elle s’endorme seule très rapidement. Au bout de quelques jours, en général elle gazouille dans son lit avant de s’endormir sans moi.

Vous l’aurez compris, c’est très progressif, on reste à l’écoute de son enfant tout au long du processus, on ne laisse pas pleurer. Au bout de quelques semaines (oui ça prend du temps! Au jour où j’écrit ces lignes, cela fait presque un mois et demi que nous avons commencé) nous avons énormément de progrès: des siestes seule, qui s’allongent progressivement, elle enchaine maintenant les cycles. L’endormissement du soir est parfois plus problématique. J’essaye de temporiser un peu mes interventions en faisant la différence entre pleurs d’angoisse (où j’interviens immédiatement) et petits chouinements dont j’ai l’impression qu’elle a parfois besoin pour s’endormir. D’ailleurs, en l’observant, pendant ces chouinements elle a les yeux fermés et le doudou sur son visage… elle est en train de s’endormir.

Si vous souhaitez mettre en place cette méthode, il faut être patient, je ne peux pas vous dire combien de temps ça durera, tout dépendra de vos habitudes, de votre enfant, de ses angoisses, de son caractère…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :