La régression des 4mois

A partir d’environ 4mois, pour faire très très simple, le sommeil du bébé va se modifier et passer de deux à trois phases, ainsi les cycles s’allongent un peu. Les phases de sommeil se modifient pour devenir comme celles du jeune enfant puis de l’adulte: sommeil paradoxal, lent et lent profond. Il peut être plus difficile pour le bébé de gérer les réendormissements à chaque passage d’un cycle à l’autre (un cycle entier durant (50/60min)) voir même entre chaque phases à l’intérieur d’un cycle (sommeil paradoxal, lent et lent profond). Ainsi, les siestes peuvent devenir chaotiques puisque le bébé peut ne pas dormir suffisamment, se réveillant entre les cycles et ne réussissant pas à se réendormir. Une dette de sommeil peut s’installer et venir perturber son humeur dans la journée, l’équilibre des nuits si elles étaient correctes jusque là, bref, c’est le cercle vicieux.

Ici, il n’y a pas grand chose à faire. Cet article a surtout pour fonction de vous informer sur cette période et de vous expliquer pourquoi votre bébé, qui, jusqu’alors faisait ses nuits ou de bonnes siestes, ne les fait plus. C’est juste normal et physiologique et les seuls remèdes restent le temps, la patience, l’accompagnement, la douceur. Lorsque l’on sait les choses, on peut alors relativiser et se dire que si tout est normal, tout rentrera dans l’ordre avec du temps.

Pour ma part, je n’ai pas de solutions miracles, cependant, sachant ces éléments, j’ai pu mettre en place des stratégies avec Lena que je n’avais pas avec Mila et j’ai clairement vu la différence sur son humeur, les pleurs qui étaient moins intenses et moins longs, la qualité et la longueur des siestes et le déroulé des nuits:

-utiliser autant que possible le portage et lui faire faire de longues siestes en écharpe ou un cycle supplémentaire de sieste dans l’écharpe (ou au sein) après une micro sieste dans son lit: cela avait pour but d’éviter la dette de sommeil. J’avais en plus Mila qui avait besoin que je m’occupe d’elle au quotidien et l’écharpe nous a sauvé la vie!

-surveiller les signes de fatigue (voir article la dessus) et la coucher dès le premier signe de fatigue sans chercher à suivre des heures précises.

À cet âge, la routine du bébé se fait surtout par rapport à des moments forts (repas, soins, jeux, dodo…) plutôt que par rapport à des horaires. J’ai appris également lors de mes lectures sur le sommeil que le rythme naturel de l’homme tend vers 25h et non 24… le bébé n’étant pas encore conditionné par la société et l’horloge du salon, son rythme biologique peut avoir tendance à se décaler progressivement chaque jour. Couchez donc le bébé quand il est fatigué quitte a lui faire multiplier les micro siestes dans la journée. Les cycles s’allongeront par la suite.

Ceci étant dit, observez votre bébé au quotidien et vous, regardez votre montre, bien souvent le bébé a des périodes d’éveil de la même durée. J’ai par exemple pu observer que Lena était fatiguée 1h40 après son dernier réveil (à cet âge il y a rarement plus de deux heures entre deux siestes).

-Avancer l’heure du coucher le soir en suivant les signes de fatigue. N’hésitez pas à coucher votre enfant entre 18h et 19h s’il devient ronchon et ne tient pas le soir. Ne pensez pas qu’en le couchant plus tard, il dormira plus tard le matin. Il dormira au contraire moins bien, aura plus de difficulté à enchainer les cycles et se réveillera à la même heure que s’il s’était couché plus tôt. Il aura donc un manque de sommeil à la clé.

Pour Mila, au tout début nous pensions que 21h était une « bonne heure » pour qu’un bébé se couche. Elle pleurait, dormait mal… en avançant son couché à 19h nous avons remarqué qu’elle s’endormait en trente secondes et qu’elle dormait mieux. Nous n’avons pas refait cette erreur avec Lena!

En résumé, ma stratégie pour le sommeil de Lena à partir de ses 4mois et jusqu’à ses 5mois et demi/6mois a été de faire en sorte qu’elle dorme le plus possible, que ce soit au sein, en portage, seule dans son lit en longue siestes ou en micro siestes… je ne pense pas qu’il y ai vraiment de mauvaise habitudes à cet âge. Ce n’est que mon avis mais je pense que le bébé a encore besoin de beaucoup de câlins, de proximité et d’accompagnement. J’ai donc continué à l’endormir au sein, dans l’écharpe, mais je l’ai aussi progressivement posée dans son lit, la reprenant et la câlinant à chaque pleur, sans chercher un résultat immédiat, simplement pour lui montrer que le sommeil pouvait aussi venir si elle était dans son lit, sereinement… Je n’attendais pas d’elle qu’elle s’endorme seule directement et qu’elle enchaine 3h de sieste, mais progressivement je lui montrais ce que j’attendais d’elle et surtout, je n’étais pas pressée!

Rdv dans les prochains articles pour suivre ma méthode pour endormir Lena seule, sereinement et sans pleurs.

En attendant, voici ma vidéo YouTube sur la régression des 4mois:

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :